Le chevalier Berquin (1490-1529)

« Après le long discours d’un moine qui m’était inconnu sur la vraie foi et l’hérésie, les livres et les papiers sont partis en fumée devant le chevalier (qui se tenait fièrement, mais dont au moment décisif les yeux se sont remplis de larmes, car en dépit de son abjuration on brûlait sa bibliothèque parisienne tout entière, pas seulement ceux de ses livres que la Sorbonne avait interdits) »

Cuneo, Anne, Le Maître de Garamond. Antoine Augereau, graveur, imprimeur, éditeur, libraire, [Suisse, Bernard Campiche Editeur, 2002 ; Stock, 2003], Le Livre de Poche, 2014, p. 334.

Dans ce roman, Anne Cuneo met incidemment en scène le sursis du chevalier Berquin, condamné à abjurer ses œuvres et à les voir brûler, avant d’être exécuté le 16 avril 1529. Voir les documents rassemblés par Claude Longeon, Dossier Berquin, en ligne.

Benoît Tane, 17/01/2022

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search